Skip to content
une quatrième fuite identifiée sur le gazoduc Nord Stream en mer Baltique


Trois jours après le sabotage des gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l’Allemagne via la mer Baltique, une quatrième fuite a été identifiée jeudi par les garde-côtes suédois. Suivez les derniers développements de la guerre en Ukraine heure par heure.

  • 7h47 : Nord Stream : une quatrième fuite identifiée en mer Baltique

Une quatrième fuite a été identifiée en mer Baltique au-dessus des gazoducs Nord Stream visés par des soupçons de sabotage, a-t-on appris auprès des garde-côtes suédois.

« Il y a deux fuites côté suédois et deux fuites côté danois », a indiqué à l’AFP un responsable de l’autorité suédoise, ajoutant que les deux fuites côté suédois sont « proches l’une de l’autre ». Jusqu’ici les autorités des deux pays avaient signalé une fuite côté suédois et deux fuites côté danois.

  • 6h06 : l’importance de l’OTAN saute dans les opinions européennes et nord-américaines

L’importance de l’Otan comme acteur de sécurité a bondi de 11 points en un an dans la perception de l’opinion publique dans 14 pays européens et nord-américains, selon une étude annuelle du German Marshall Fund (GMF) publiée jeudi.

L’Union européenne est également perçue comme importante pour la sécurité nationale des pays du continent, selon cette étude dite « tendances transatlantiques » et réalisée en juillet dans 14 pays (Canada, France, Allemagne, Italie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne , Portugal , Roumanie, Espagne, Suède, Turquie, Royaume-Uni, États-Unis) avec 1 500 personnes par pays.

Parmi les sondés, 78% estiment que l’OTAN est « très » ou « plutôt » importante pour la sécurité de leur pays, contre 67% en 2021. Les pays proches de la Russie et de l’Ukraine sont ceux qui lui accordent de l’importance (91% en Pologne, 88% en Roumanie, 87% en Lituanie), mais des scores élevés sont à noter dans les pays d’Europe occidentale, comme le Portugal (90%), les Pays-Bas (81%) ou l’Allemagne (80%).

  • 00h16 : Apple supprime le réseau social russe VKontakte de son app store

Apple a confirmé mercredi avoir supprimé les applications du réseau social russe VKontakte de son App store, à la suite de nouvelles sanctions britanniques imposées aux organisations et personnalités russes en représailles aux votes d’annexion organisés dans quatre régions d’Ukraine par Moscou.

Les utilisateurs de VKontakte (VK), une plateforme russe similaire à Facebook, pourront continuer à utiliser leurs applications s’ils les ont déjà sur leur iPhone, mais pas en télécharger de nouvelles ou effectuer des mises à jour.

« Il peut y avoir des difficultés avec les notifications et les paiements. Les spécialistes de VK y travaillent », a indiqué le réseau dans un communiqué, ajoutant qu’il a récemment mis à jour les applications pour qu’elles fonctionnent bien sans mise à jour « pendant longtemps ».

Avec AFP et Reuters

France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.