Skip to content
Valeria Bruni-Tedeschi dénonce un « lynchage médiatique » contre Sofiane Bennacer


« A présent tout le monde sait qu’il n’a pas été jugé», explique le directeur de amandiers à propos de son acteur, mis en examen pour viols et violences.

L’actrice et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi a dénoncé vendredi une «lynchage médiatique» après la publication d’une enquête du journal Sortie sur l’acteur Sofiane Bennacer, à l’affiche de son film Les Amandiers et mis en examen pour des faits de viol et de violence.

« A ce jour chacun sait qu’il n’a pas été jugé, et un tel procédé est, à mon avis, un pur lynchage médiatique, un procédé très éloigné d’une volonté d’informer de manière objective et impartiale », a écrit le réalisateur du film dans un communiqué.

Mes producteurs ont exprimé des craintes et des réticences, mais je leur ai dit que ces rumeurs ne m’arrêtaient pas et que je ne pouvais pas envisager de faire le film sans lui.

Valéria Bruni Tedeschi

L’actrice et réalisatrice – qui serait la « un compagnon » de l’acteur selon Sortie et Le Parisien – confirme également avoir eu « connaissances » de la « rumeurs » dont le jeune acteur a fait l’objet pendant le tournage. « Mes producteurs ont exprimé des craintes et des réticences, mais je leur ai dit que ces rumeurs ne m’arrêtaient pas et que je ne pouvais pas envisager de faire le film sans lui », ajouta-t-elle, indiquant qu’elle avait été « impressionné artistiquement par Sofiane Bennacer dès la première seconde du casting » de son film.

Les producteurs », m’ont fait confiance, dans le respect qu’ils cultivent pour les choix artistiques de leurs réalisateurs. Je les remercie et assume l’entière responsabilité de mon choix. Plus tard, nous avons appris qu’une plainte avait été déposée. explique-t-elle encore. Et dire « indigné qu’un journal comme Sortie peut bafouer à ce point la présomption d’innocence ».

Sur Instagram, Carla Bruni, l’épouse de Nicolas Sarkozy et soeur du réalisateur, avait elle-même exprimé ses doutes sur l’enquête de Sortie. « Sans la présomption d’innocence, toute justice est aléatoire, discutable, éventuellement corrompue. Libé nous donne des leçons de morale depuis 40 ans, mais visiblement la présomption d’innocence lui est complètement étrangère. elle considéra.

Deux mis en examen pour viol et un pour violences

Vendredi matin, Patrick Sobelman, l’un des deux producteurs du film Les Amandiers a assuré que la production ignorait ces faits avant de l’embaucher. Révélation du dernier film de Valeria Bruni-Tedeschi, Sofiane Bennacer, 25 ans, qui clame son innocence, fait l’objet de plusieurs mises en examen. Deux pour des faits de viol sur deux ex-compagnons ainsi qu’un troisième « mis en examen pour violences sur conjoint ». Dans le cadre d’une quatrième plainte déposée par une autre ex-petite amie qui a dénoncé des actes de viol, Sofiane Bennacer a été placé sous le statut plus favorable de témoin assisté.

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.