L'Europe

VIDÉO : Pérou : près de 14 000 pélicans meurent de la grippe aviaire

[ad_1]

Des employés du Service national de santé agricole péruvien ramassent des oiseaux morts sur une plage de Lima, car le virus hautement contagieux de la grippe aviaire H5N1 a tué environ 14 000 pélicans, fous à pieds bleus et autres oiseaux marins au Pérou.

L’épidémie actuelle de grippe aviaire a commencé au Canada et s’est propagée aux États-Unis, qui ont enregistré la mort d’un record de 50 millions d’oiseaux, selon les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

13 869 oiseaux de mer sauvages tués

Le Pérou a d’abord émis une alerte sanitaire jeudi dernier après avoir confirmé trois cas de H5B1 chez des pélicans, et depuis lors, des milliers de morts ont été retrouvés dans les zones côtières. « Le dernier bilan officiel réalisé au niveau national fait état de plus de 13.869 oiseaux marins sauvages tués par le dangereux virus H5N1 de la grippe aviaire », a indiqué le Service national des forêts et de la faune (SERFOR).

Des pélicans, des fous de mer et des fous à pieds bleus, entre autres espèces, sont morts.

Pas de traitement contre la grippe aviaire

Plus tôt cette année, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a averti les pays d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale d’être en « alerte élevée » pour que le virus ne se propage par les oiseaux migrateurs. Il n’existe aucun traitement contre la grippe aviaire, qui se propage naturellement entre les oiseaux sauvages et peut également infecter les volailles domestiques. Les virus de la grippe aviaire n’infectent généralement pas les humains, bien qu’il y ait eu de rares cas.

[ad_2]

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page