Skip to content
Wall Street termine en hausse, rebond technique et chasse aux bonnes affaires


La Bourse de New York a terminé en hausse lundi sur un rebond technique et une chasse aux bonnes affaires, après une semaine cauchemardesque pour Wall Street.

• Lisez aussi : « Incident de cybersécurité » chez Uber, qui dérape en Bourse

• Lisez aussi : Wall Street termine en baisse, l’avertissement sur les bénéfices de FedEx accroît les craintes de récession

Le Dow Jones a gagné 0,64 %, l’indice Nasdaq, 0,76 % et l’indice S&P 500 plus large, 0,69 %.

Les indices ont ouvert dans le rouge, avant d’osciller autour de l’équilibre une bonne partie de la journée, pour finir par grimper.

« Aujourd’hui, c’était la chasse aux bonnes affaires », a commenté Andy Kapyrin de Regent Atlantic.

De fait, les locomotives du Nasdaq ont toutes terminé positives après avoir souffert pendant plusieurs jours, notamment Apple (+2,51%), Meta (+1,18%) ou Nvidia (+1,39%).

Martyrisé vendredi après un profit warning, FedEx était aussi recherché (+1,17%), tout comme Gap (+4,39%) qui avait souffert la semaine dernière de sa séparation d’avec Kanye West.

Pour les analystes de Briefing.com, les indices ont également bénéficié d’un rebond technique, le S&P 500 inversant son mouvement après avoir flirté avec son plus bas vendredi, qui correspondait à un plus bas de deux mois.

Les investisseurs regardent vers Washington, où s’ouvre mardi la réunion de la Banque centrale américaine (Fed), qui devrait annoncer mercredi une hausse de 0,75 point de base de son taux directeur, selon les anticipations des économistes.

« Le marché a tellement baissé, il y a si peu de gens optimistes sur les actions, qu’il n’y a pas beaucoup de place pour une mauvaise surprise » de la Fed et une réaction négative des traders, a déclaré Andy. Kapyrine.

Dans ce contexte, la préférence devrait être donnée aux actions de sociétés stables et à dividendes élevés, a-t-il soutenu. Parmi eux Altria (+1,47% lundi), Dow (+0,69%) et JPMorgan Chase (+0,92%).

La journée a également été marquée par une nouvelle remontée des taux obligataires, en phase avec le discours offensif de la Fed.

Les bons du Trésor américain à 10 ans ont atteint 3,51 %, une première en plus de 11 ans.

Le taux de deux ans, réputé plus sensible aux anticipations des marchés concernant la politique monétaire de la Fed, est remonté à 3,96 %, un niveau plus fréquenté depuis près de 15 ans.

« Nous sommes passés rapidement d’un environnement dans lequel les investisseurs ne semblaient pas vraiment prêter attention à ce que disait la Fed » à « une réaction appropriée et sporadique », selon Bill Merz de US Bank Wealth Management.

Pour l’analyste, plus qu’à la remontée des taux, le marché sera sensible mercredi aux projections économiques de la Fed ainsi qu’aux prévisions d’évolution des taux à moyen terme de ses membres (« dot plots »).

Le géant du logiciel créatif Adobe est resté mal orienté (-1,15% à 296,06 dollars), une partie du marché jugeant le prix proposé pour l’acquisition de la plateforme de conception collaborative Figma, 20 milliards de dollars, trop élevé.

Malgré la vague d’achats à prix cassés, la prudence restait de mise et le secteur des crypto-monnaies était en difficulté. Coinbase (-5,50%), Applied Blockchain (-3,26%) et Block (-1,82%) en ont fait les frais.



journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.