Actualités françaises

William Rousseau envoie un message

[ad_1]

MONTRÉAL | Le gardien William Rousseau affirme depuis le début du camp Canada junior que, même s’il n’a pas l’expérience internationale des trois autres gardiens présents, il croit en ses chances d’être numéro un. Et il l’a prouvé hier, lors du premier match de pré-saison contre les stars universitaires d’USports.

• Lisez aussi : Championnat du monde junior : situation différente pour Nathan Gaucher et Zachary Bolduc

• Lisez aussi : Connor Bedard et Adam Fantilli : Une rivalité qui n’existe pas vraiment au Championnat mondial junior

Le gardien des Remparts de Québec a partagé le poste avec Tyler Brennan pour ce match. Il a défendu la cage universitaire pendant les 30 premières minutes, cédant deux fois contre les joueurs du CJS sur 17 tirs, avant de rejoindre l’équipe canadienne pour la seconde moitié du match, durant laquelle il a été parfait sur neuf tirs.

Pendant tout ce temps, de l’autre côté, Brennan a abandonné cinq fois sur 15 tirs.

Advienne que pourra maintenant, pour Rousseau, car ce sera au tour de Benjamin Gaudreau et Thomas Milic de se partager le filet pour le deuxième match, prévu aujourd’hui.

« J’aime cette pression. C’est vraiment un privilège de pouvoir vivre ça et d’avoir la chance de performer dans ces matches. Ça s’est bien passé, j’ai mis toutes les chances de mon côté. Je n’ai eu qu’un match pour faire mes preuves mais l’évaluation n’est pas terminée. J’ai un gros entraînement demain et je dois continuer à faire mes preuves hors de la glace. Mais je me sentais bien. »

Bonne impression

Chose certaine, le gardien de but de 19 ans a laissé une belle carte de visite que l’entraîneur-chef Dennis Williams n’a pas manqué de souligner.

« Il était calme devant son filet et il a bien géré les rebonds. Il a bien vu le jeu et il avait l’impression que chaque mouvement qu’il faisait était solide. Il n’a pas cédé à beaucoup de mêlées devant son filet et lorsque cela s’est produit, il a réussi à pousser les rondelles dans le coin de la patinoire. »

Celui qui n’a pas été surpris par la performance du gardien, qui porte le numéro 50 durant le camp, est son coéquipier des Remparts, Zachary Bolduc. Ce dernier a également profité d’une belle occasion de marquer en premier, mais Rousseau a fermé la porte. Les deux hockeyeurs échangèrent alors un sourire.

« Il a très bien fait ça. Il a été solide même à la fin alors qu’ils étaient à six contre quatre. Je suis content pour lui, il le mérite et j’espère qu’il sera sélectionné. »

Fantilli épate la galerie

Soit dit en passant, l’équipe junior du Canada a gagné 5-2. Adam Fantilli a marqué deux buts, tandis que Caedan Bankier, Joshua Roy et Jordan Dumais ont marqué les autres.

Mais c’est vraiment Fantilli qui a volé la vedette offensivement. Son premier but est venu sur une belle passe de Dumais alors qu’ils allaient à deux contre un, mais au deuxième, il a volé une rondelle rebondissante à un adversaire avant de déshabiller le défenseur Noah Carroll puis le gardien de but. but Brennan.

« C’est le genre de jeu qui est surtout instinctif. Cela se passe si vite et vous n’avez pas beaucoup de temps pour réfléchir. J’ai essayé et ça a fonctionné donc je suis content. »

Chose certaine, ses coéquipiers ont été aussi impressionnés par le match que les nombreux spectateurs présents au Centre Avenir de Moncton.

« Il est incroyable, a déclaré Roy lorsqu’on lui a posé des questions sur le gros numéro 19. Son deuxième but était complètement fou. C’est un excellent joueur de hockey. »

« C’est vraiment bien, d’ajouter Dumais. Il est si grand, c’est un attaquant de puissance, mais il a aussi les qualités individuelles d’un centre de première ligne. »

Rein blessé

De plus, l’attaquant du Titan d’Acadie-Bathurst et espoir des Canadiens de Montréal Riley Kidney a quitté le match en toute fin de première période et n’est pas revenu au jeu. L’entraîneur Williams n’a eu aucune mise à jour sur son état après le match.

L’ECJ affrontera à nouveau les vedettes universitaires aujourd’hui à 11 h, heure du Québec, après quoi l’organisation procédera aux dernières coupes et annoncera officiellement sa formation pour le Championnat mondial de hockey junior, qui débutera le 26 décembre à Halifax.

Pluie d’éloges pour Jordan Dumais

Si Rousseau a envoyé un message aux dirigeants de Hockey Canada, on peut probablement en dire autant de l’attaquant Jordan Dumais.
L’espoir des Blue Jackets de Columbus a terminé le match avec un but et une aide dans la victoire de la CJE. Il a d’abord fourni une aide à Adam Fantilli pour porter le score à 2-2, puis a utilisé un avantage numérique au milieu de la troisième période pour battre Tyler Brennan d’un tir du poignet précis, ce qui a porté le score à 5-2.

« C’était tout un objectif », a commenté l’entraîneur-chef Dennis Williams. C’est un objectif digne d’un sniper. Il a fait du très bon travail. Ce n’est pas le plus grand, mais j’ai aimé son niveau de compétition. Il a bien travaillé avec son bâton, s’est impliqué dans le retrait défensif et a ensuite été récompensé par son but en avantage numérique. Ce genre de coup ne s’apprend pas, il vient de l’instinct. »

L’attaquant des Mooseheads d’Halifax a montré pourquoi il menait la LHJMQ au chapitre des points cette saison, et ECJ lui a donné une chance en or d’y arriver, le mettant sur la même ligne que Fantilli, avec Caedan Bankier.

« Nous ne nous étions jamais vraiment parlé avant cela et nous étions placés sur la même ligne. C’est un gars phénoménal et un joueur phénoménal. Il est vraiment intelligent avec la rondelle. Tu as vu son lancer, c’était incroyable et sa passe sur mon but a été très bien exécutée », le complimente à son tour Fantilli.

Malgré sa bonne première impression face aux vedettes universitaires, Dumais refuse de s’imaginer avec l’uniforme officiel d’Équipe Canada sur le dos.

« Cela me donne définitivement confiance pour le match de demain. [aujourd’hui]. Cependant, le match d’aujourd’hui ne signifiera rien si je ne joue pas bien au deuxième match. Je dois la laisser derrière moi et me concentrer sur demain. »

Roy satisfait

Comme Dumais, Joshua Roy a également terminé le match avec un but en avantage numérique et une aide. Il a porté le score à 4-1 en début de troisième avant de devenir complice du but de Dumais, son colocataire pendant toute la durée du camp d’entraînement.

« Ça s’est bien passé. Dès le début, j’ai eu une bonne présence. Je sais que je dois jouer un peu différemment ici. Je dois jouer avec rythme et agressivité et je pense que j’ai bien fait ça. Les points en troisième, ce n’est qu’un bonus. Dans les deux premiers, je pense que j’ai très bien fait. J’ai eu une chance. »



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page