Skip to content
World Rugby approuve un changement de règle important permettant aux joueurs de changer d’équipe internationale
W

orld Rugby a approuvé un changement de réglementation important qui permettra aux joueurs de changer d’allégeance internationale à l’avenir.

L’instance dirigeante de la fédération de rugby a confirmé mercredi qu’à partir du 1er janvier 2022, les joueurs seront autorisés à passer d’une fédération à une autre « sous réserve de démontrer un lien étroit et crédible via le droit de naissance ».

Pour être éligible à un tel transfert, le joueur en question doit soit être né dans le pays vers lequel il souhaite être transféré, soit avoir un parent ou un grand-parent né dans ce pays.

Ils doivent également se retirer du rugby international pendant une période de 36 mois à l’avance et ne sont autorisés à changer d’équipe qu’une seule fois.

« L’approbation de ce changement réglementaire historique est l’aboutissement d’une modélisation et d’une consultation détaillées et généralisées à travers le jeu », a déclaré Sir Bill Beaumont, président de World Rugby.

«Nous avons écouté nos membres et nos joueurs et avons cherché à mettre à jour le règlement reconnaissant l’environnement du rugby professionnel moderne sans compromettre l’intégrité du jeu international.

« Tout joueur qui souhaite transférer devra avoir un lien étroit et crédible avec sa nouvelle union, à savoir le droit de naissance ou le droit de naissance des parents ou des grands-parents tout en répondant à des critères forts, dont une période de suspension de 36 mois.

« Nous pensons qu’il s’agit de la façon la plus juste de mettre en œuvre un changement progressif qui donne la priorité aux joueurs tout en ayant également le potentiel de soutenir un football international masculin et féminin en croissance et de plus en plus compétitif. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.