Skip to content
Zelensky promet un séjour « confortable » en Turquie aux néo-nazis — RT Russie et ex-Union soviétique


Des officiers supérieurs du bataillon Azov ont été libérés dans le cadre d’un échange de prisonniers avec la Russie

Cinq commandants du tristement célèbre régiment néonazi Azov resteront en Turquie jusqu’à la fin du conflit entre Moscou et Kiev, a confirmé jeudi le président ukrainien Vladimir Zelensky sur Facebook. Tous les cinq ont été récemment remis par la Russie dans le cadre d’un important échange de prisonniers avec l’Ukraine.

« Nous avons convenu que les cinq commandants Azov libérés resteraient dans des conditions confortables en Turquie jusqu’à la fin de la guerre et pourraient voir leurs familles », a-t-il ajouté. Zelensky a déclaré dans un message. Plus tôt, il a également déclaré que le président turc Recep Tayyip Erdogan leur avait offert sa protection.

Jeudi, Zelensky a remercié le dirigeant turc pour son « rôle principal » dans la médiation de l’échange de prisonniers.

Les cinq commandants d’Azov ont été capturés par les forces russes et les milices du Donbass au printemps après le long siège de l’usine sidérurgique d’Azovstal dans la ville portuaire de Marioupol sur la mer d’Azov.


La Russie a remis les cinq commandants ainsi que plus de 200 soldats ukrainiens, dont plus de 100 membres du bataillon ukrainien Azov, dont les rangs comprennent des combattants aux opinions ouvertement nationalistes et néonazies.

L’échange a également impliqué dix ressortissants étrangers qui ont été capturés alors qu’ils combattaient aux côtés de l’armée ukrainienne. La Première ministre britannique Liz Truss a confirmé mercredi soir que cinq ressortissants britanniques capturés qui avaient combattu aux côtés des troupes ukrainiennes avaient été libérés. Deux d’entre eux avaient été reconnus coupables de crimes de guerre par un tribunal de la République populaire de Donetsk et condamnés à mort. Les étrangers sont déjà arrivés en Arabie saoudite, qui a également servi de médiateur lors de l’échange.

Kiev a libéré en échange 55 soldats russes et du Donbass, selon le ministère russe de la Défense. L’échange de prisonniers a été confirmé un jour après que le président russe Vladimir Poutine a déclaré une mobilisation partielle des réservistes.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.